News - Carnaval Auxonne

Aller au contenu
Tous les ingrédients étaient réunis pour marquer l’année 2014 du sceau de la réussite :
plus de 850 costumés, le beau temps, la bonne humeur de chacun,
l’imagination dont ont fait preuve les carnavaliers…

Samedi soir, ces derniers se sont retrouvés à la salle Événementielle
pour une soirée de folie puisqu’ils avaient tous revêtus des costumes plutôt loufoques :
les rois de la récup’ou les fées du logis, vêtus de grands sacs-poubelle,
les nombreux accessoires ornant les costumes. Ils étaient là pour faire la fête et
profiter d’être tous ensemble une dernière fois autour des tables bien garnies.
Ces grands moments de convivialité et de fête ont permis à l’ensemble des carnavaliers
qui pensent déjà aux prochaines manifestations carnavalesques, de révéler tous leurs talents de constructeurs, d’imagination avec toujours cette même volonté de surprendre le public, de lui plaire par la beauté,
l’originalité, de leur construction.
Rendez-vous est donc donné à l’année prochaine.

Au cours de la soirée, Gérard Liottet en a profité pour remercier l’ensemble
des participants aux diverses fêtes carnavalesques
et les a félicités pour tout le travail fourni pour que le carnaval 2014 soit le plus beau.
Le groupe Les Copains d’abord,
est composé de soixante-cinq carnavaliers dont quinze enfants et
présidé par Joël Rabier participera à son 23e corso.
Après “Le Tchou-Tchou sur les rails” de l’édition 2013,
le groupe va parader sur un thème musical avec “Fa Si La Danser”,
le nom du char qui, avec seulement trois notes de musique,
compte bien donner du rythme au défilé. Sur le char,
clés de sol et notes de musique permettront au public de suivre
leur partition inédite qu’ils interpréteront dans leurs costumes bleu électrique.
Pour couvrir le bruit du canon à confettis et
partager ce merveilleux moment musical avec la foule,
un DJ et sa puissante sonorisation ont été appelés en renfort.

Les Tontons Bringueurs, après “Crazy Christmas”, puis “Lys’thérique”,
le groupe, au nom évocateur, participera à son 3e corso.
Présidé par Véronique Goulerot, une quarantaine de carnavaliers
dont deux ressortissants et amis Belges, constituent ce groupe,
loin du nombre sous-entendu dans le nom du char 2014 : “Mille Cas”.
Convaincus que c’est la marmotte qui met le petit chocolat dans le papier-alu
devant le regard admiratif des vaches,
Les Tontons Bringueurs paraderont en costumes aux couleurs fuchsia
et aubergine venus tout droit du ­Tyrol. Ils seront “clochés”
comme les vaches à qui ils ont également emprunté le chapeau et
espèrent bien décrocher, une nouvelle fois,
le premier prix de beauté “char et costumes”, comme l’année dernière.

Un char, des fleurs, des reines !!

Chaque année, les reines du carnaval d’Auxonne ne ménagent
pas leur peine pour fleurir le char sur lequel elles vont parader.
Les familles leur prêtent main forte.

Sous un grand hangar, en périphérie de la ville d’Auxonne,
deux immenses chars recouverts de fleurs en papier crépon attendent.
À moins d’une semaine du carnaval, des bénévoles travaillent d’arrache- pied
pour finir de décorer les immenses structures dans les temps.
Le bâtiment fait office de base arrière
du Club carnavalesque excursionniste auxonnais, plus connu sous
le nom de CCEA, qui organise tous les ans le célèbre
“corso” dont le succès ne faiblit pas, d’année en année.
Au fond de l ’édifice, de joyeux rires retentissent,
provenant d’une petite salle dûment chauffée dans laquelle
se tiennent une dizaine de personnes.
Parmi elles,Charlène, Laureen et Léa, les trois reines du carnaval,
sont à pied d’oeuvrepour finir de décorer unestructure métallique
quiprendra place sur “leur” char.
Elles expliquent : « Depuis novembre, à part les vacances de Noël,
on a passé quasiment tous nos week-ends à confectionner des fleurs
en papier pour les chars. Heureusement,
nos familles nous ont bien aidées.
On ne pensait pas qu’il faudrait autant de temps.
Nous sommes soulagées d’arriver au bout ! »
Pour décorer le char desreines, parents, frères, soeurs
et amis prêtent main-forte aux trois jeunes femmes.
Au total, une trentaine de personnes auront participé à l’opération.
Cela fait partie d’une des nombreuses traditions
qui existent et subsistent.

Des fleurs assorties aux robes des reines

Une bénévole du CCEA témoigne
: « Tous les soirs, devant la télé, j’ai fabriqué des fleurs pour le char ».
À côté d’elle, la maman d’une des reines acquiesce en souriant.
Elle aussi a l’air soulagée de voir la fin de la “corvée
de fleurs” arriver en même temps que le carnaval.
Il faut savoir que les fameuses fleurs sont assorties
à la couleur des robes des reines.
De l’autre côté de la cloison,
dans le hangar qui lui, est dépourvu de chauffage,
les hommes discutent.
Ce sont eux qui ont agrafé au char les fleurs préparées par
ces dames. Ce partage des tâches semble convenir à tout lemonde.
Le vieux P45, qui tracte depuis de nombreuses
années le char des reines, a été dûment révisé.
Il n’est pas question que la mécanique s ’enraille le jour J.
Comme d’habitude, c’est Denis, un bénévole, qui
se chargera de conduire le vénérable véhicule dans les
rues de la commune.
De leur côté, les reines voient le défilé du carnaval approcher à grands pas.
Sans appréhender pour autant.
Pour Léa, le moment le plus stressant a été le fait
de « passer devant tout le monde, le jour de l’élection des reines ».
Laureen ajoute : « Une heure avant, peut-être qu’on aura le trac ! »
Pour le moment, ce que redoutent le plus les bénévoles
et les familles des reines, c’est que la météo ne soit pas au rendez-vous.
Une bénévole grimace : « Pour l’instant, ils prévoient de la pluie
et de la neige mêlées », avant de glisser, optimiste :
« Mais bon, les prévisions peuvent évoluer d’ici dimanche ! »


“Dragon”

Les Z’Allumés, présidés par Olivier Baudot, seront une
cinquantaine à défiler avec la fierté de résider à Flammerans,
comme Léa, la reine 2014. Après “LeChantdesSirènes”
qui avaient charmé la foule l’an dernier, pour leur
sixième participation, le groupe a choisi de rester
sur le thème de la mythologie avecun
“Dragon” géant aux yeux pétillants qui devrait “allumer
le feu”dans les rues d’Auxonne.
Rouge, jaune et orange seront les couleurs de camouflage
des chasseurs de dragons qui l’accompagneront.

“L’Effet Clochette”

Depuis sept ans déjà, ils ont repris, pour la plupart, le flambeau
de leurs parents, glorieux constructeurs de chars qui ont
pris soin de transmettent leur savoir-faire.
Ils n’ont pas donné de nom à leur groupe,
composé d’une trentaine d’adultes et seize enfants,
présidé parAdèle Jouvenel qui, l’an dernier,
avaient défilé sur le thème “On s’mare tous”.
Cette année, ces anciens enfants ont voulu
faire plaisir à leur propres enfants,
la prochaine relève qui affiche entre 1 à 7 ans.
Aussi, ils défileront sur le thème “L’Effet Clochette”,
l’histoire d’une fée bricoleuse comme eux,qu' ils
vont raconter en costumes blanc et turquoise.

“Les blondes mettent la pression”

Après “Transformer ”,
personnage mi-homme mi-robot,
cette année,Le Club des Fêt’Arts fait un clin d’oeil
au jumelage franco-allemandde la ville d’Auxonne
avec Heidesheim, sur le thème “Les blondes mettent la pression”.
Présidé par Pascal Derivet, ce groupe de vingt-huit adultes et
quatre enfants,dont certainement ledoyen du corso Daniel qui a 82 ans,
va revisiter à sa manière la fête de la Bière.
C’est pourtant sans pression qu’ils ont confectionné un
char au parfum bavarois et des costumes de blonde
que revêtiront également les garçons.

“Le Zazo tropical”
Présidés par Pierre Servelle, trente carnavaliers âgés de 2 à
62 ans constituent le groupe de l’Amicale de La Feuillée
créé en 1993 et qui, l’an dernier, avait attendri les spectateurs
avec“Winniel’Ourson”.
Pour cette année, le thème, très chaud et haut en couleur,
est “Le Zazo tropical” (zazo étant la prononciation du mot
oiseau par le plus jeune du groupe).
Débuté mi-décembre, la construction du char,
sur plombé d’un volatile géant multicolore au bec crochu
et presque disposé à parler l’auxonnais, sera prêt
pour lejour J, tout comme les costumes avec des chapeaux
100% “made in LaFeuillée”.

Les Voisins’zins se préparent à tout dévorer

La bande de copains des Voisins’zins de Soirans participe  
cette année à son septième carnaval auxonnais.
Menés par David Sieroslawski, les vingt-cinq copains se réunissent
depuis quelques mois déjà pour construire “leur char en kit”
qui aura pour thème les plantes carnivores.
Attention, ils vont tout dévorer sur leur passage dans les rues auxonnaises.
Entre coupage, découpage du grillage qui forme l’armature du char,
le pliage du papier crépon pour former les milliers de fleurs multicolores
qui garniront l’armature en ferraille,
les Voisins’zins se retrouvent tous les week-ends pour peaufiner leur char.

Cette année, la plus petite du groupe est âgée de 4 ans et
le plus ancien compte 58 printemps.
Leur char, lors du défilé, portera le numéro 10.

Par ailleurs, David Sieroslawski est également responsable
du site Internet du CCEA,
sur lequel toutes les informations concernant le carnaval sont répertoriées.

Après “Les D’Maské”, “Suprise tropicale”,
” Délire océanique” ou “Les Frappés du cadran”,
les ­carnavaliers de La Feuillée défileront sur le “Chinese Parade”.

Le groupe Défilé d’idées est composé d’une bande copains
qui se retrouvent tous les week-ends, depuis plusieurs mois déjà,
pour la construction de leur char dont le thème, cette année, est “Chinese Parade”.

Ils sont une cinquantaine, dont une dizaine d’enfants,
à se retrouver dans leur hangar de La Feuillée où
ils ont tout d’abord construit l’armature grillagée du char,
sur laquelle seront collées des milliers de fleurs multicolores.

Cette année encore, le groupe de carnavaliers,
qui construit son quinzième char, compte bien ne pas décevoir le public.
Pour cette raison, leur char aura des mesures hors norme (11 m de long pour 4 m de large et 4,50 m de haut).

Encore une quinzaine de jours et les spectateurs pourront découvrir le “Chinese Parade”.
Rendez-vous est donc donné dimanche 2 mars, dès 14 heures,
dans les rues de la ville où il sera possible d’aller à la rencontre du Défilé d’idées
qui font la fête dès le plus jeune âge.
En effet, le benjamien costumé a tout juste seize mois et le plus ancien vient de passer la soixantaine.

Les membres du comité directeur du CCEA se sont réunis afin de mettre au point
les derniers préparatifs dans l’organisation du bal costumé
ainsi que le grand défilé du corso fleuri qui auront lieu
les samedi 1er et dimanche 2 mars.

Les différents postes ont été attribués.
De plus, les conducteurs de char et du petit train ou encore
pour le char des reines ont également été désignés.
À noter que l’organisation du bal et du carnaval demande
un gros travail d’investissement et de rigueur.
Rien n’est laissé au hasard. Gérard Liottet, président du CCEA,
explique qu’actuellement deux minibus, un de la ville et l’autre de la communauté de communes,
sont mis à leur disposition pour le transport des carnavaliers et
costumés qui ne pourraient pas reprendre le volant après le bal.

Cette année, le CCEA a invité les Gilles de Belgique,
un groupe folklorique très célèbre.
Leurs origines remontent au XIVe siècle où le renouveau du printemps
était célébré avec une très grande ferveur.
Ce groupe porte des chapeaux fabriqués en plumes d’autruche
et pesant près de trois kilos.
Leur costume est orné de 150 motifs (lions héraldiques, blasons, couronnes, étoiles ou drapeaux),
de bande feutrée ainsi que d’un masque d’Arlequin.
Ces ornements sont découpés dans de la feutrine aux couleurs du drapeau belge.
La blouse est remplie de paille qui forme les “bosses” à l’avant et à l’arrière.

Les Gilles de Belgique sont très festifs et sauront créer une ambiance folle
dans les rues auxonnaises.
Rendez-vous est donc donné dimanche 2 mars à 14 heures dans les rues d’Auxonne.

Cette année dans le défilé presence "des Gilles"
Après les “AJTtoqués” de l’année dernière,
“L’aventure des AJT”est la dénomination
du char 2014 du groupe des AJT,
présidé par Stéphanie Passini .
Quarante-cinq carnavaliers constituent ce groupe qui prépare
un safari dans les rues d’Auxonne.
Lions,zèbres,girafes…, tous articulés,
ont pris place sur le char autour d’une indispensable Jeep.
Les costumes sur ton oranges ont bien sûr adaptés
à cette belle aventure africaine
au son de SagaAfrica.

Pour leur deuxième corso,
les quarante carnavaliers
du groupe La Fiesta, présidé
par Marc Chatrieux, ont décidé de
régaler lepublic sur le thème “LesBombecs”.
Un char gourmand, véritable corbeille de bonbons multicolores,
mettra certainement l’eau à la bouche aux spectateurs.
Autour du char, ils seront déguisés en bonbons satellites
pour éveiller encore plus la gourmandise.


La fusion entre le groupede Philippe Dérivet
et Les SansFrontières
a inspiré le
nom du nouveau groupe,
L’Essai,
d’une trentaine de carnavaliers.
Un essai qui devrait être transformé sur le thème
des nuits festives et ses “Papillons de nuit”,
thème du char,réunis près d’une fontaine à“eau”.
Les couleurs métalliques des costumes
scintilleront autour de deux papillons de nuit
de près de 3,50m d’envergure.
La sonorisation du char s’annonce à la hauteur
des meilleures discothèques,
tout du moins en puissance du son…
Le groupe Les Grenouilles de
Labergement-lès-Auxonne
,présidé par Brigitte Baron,
n’a pas raté un seul corso depuis 1989 et
confectionne son 26e char,
toujours dans la joie et la bonne humeur.
Cette année,
le groupe a une nouvelle fois mis la barre très haut
avec le char “L’Étoile d’araignée”.
Le Super-héros Spider-Man tissera
ses toiles dans les rues à l’assaut des gratte-ciel auxonnais.
L’homme araignée sera accompagné de sa
cinquantaine de fans aux costumes pétillants
où domineront le rouge et le bleu.
Les membres du comité directeur du Club carnavalesque et excursionniste auxonnais ont réuni,
vendredi, les responsables des chars qui prendront part au corso fleuri 2014.

Cette première réunion de l’année avait pour objectif d’informer
les participants des différentes règles qui régissent l’organisation du carnaval.

Gérard Liottet, président, a insisté sur le fait que le Club carnavalesque et excursionniste auxonnais (CCEA),
« ce n’est pas que le carnaval et les Gôniots. Il y a d’autres manifestations comme le rallye,
le concours de pétanque ou encore l’assemblée générale à laquelle très peu participent ».

Par ailleurs, outre le fait que l’association assure les locaux mis à disposition pour la construction
des chars contre l’incendie ou la responsabilité civile couvrant les dommages causés aux tiers,
les responsables de chars doivent avoir une assurance propre.

Bien entendu, il est rappelé que lors du bal de carnaval, les groupes doivent arriver assez tôt
car l’heure de fin est raccourcie d’année en année. Alors, si les groupes souhaitent être pris en compte
et pouvoir défiler sur scène, il est nécessaire d’arriver bien avant minuit, car, au-delà,
les costumés ne pourraient pas concourir pour le plus beau ou le plus original costume.

Avant de partager le verre de l’amitié, Gérard Liottet a tenu à rappeler que l’assemblée générale
se tiendra dimanche 24 novembre, à la salle Événementielle,
et qu’elle sera suivie du banquet annuel du club.
Retourner au contenu