Reines 2020 - Carnaval Auxonne

Aller au contenu
Nous avons nos reines de carnaval:
Clémence
accompagnée de sa dauphine Léa. Petit retour sur la soirée

Samedi soir,
le Bal de la Reine organisé par le Club carnavalesque et excursionniste auxonnais (CCEA),
a eu lieu à la salle événementielle d'Auxonne. Au cours de la soirée, les carnavaliers,
leurs amis et familles ont eu la lourde tâche d'élire la jeune femme
qui sera la Reine pendant un an et qui représentera la ville lors de la fête des récoltes en Allemagne.
Ainsi, Clémence a été élue Reine 2020.
Ce samedi 1er Février,
la salle évènementielle d'Auxonne acceuillera le traditionnel Bal de la reine
organisé par le Club Carnavalesque et Excursionniste Auxonnais (CCEA).
Un évènement qui marque le début des festivités du carnaval.
«C'est une soirée, explique Gérard Liotet, président du CCEA,
faite pour que chaque convive puisse passer un agréable moment en musqiue, en famille ou entre amis»

Deux prétendantes au titre en 2020

Seul bémol formulé, « le fait que nous n’ayons que deux reines cette année.
Je trouve cela dommage. Mais, les jeunes filles d’aujourd’hui préfèrent faire la fête ! »,
regrette-t-il. C’est pourtant, aux dires des reines 2019, « une super expérience »,
dont il faut « profiter à fond, car ça passe vraiment trop vite ! ».
Ce sera d’ailleurs pour les trois reines désignées en 2019, Hélène, Mylène et Laura,
la dernière apparition sur la scène de la salle événementielle.

Ce samedi, à minuit, le président du CCEA présentera
Clémence Laffuge et Léa Derivet, les deux prétendantes au titre de reine du carnaval d’Auxonne 2020.
Clémence Laffuge, 18 ans, est en terminale ST2S (sciences et technologies de la santé et du social)
au lycée Les Arcades, à Dijon, et souhaite devenir infirmière.
Léa Derivet, 20 ans, est quant à elle en deuxième et dernière année de DTMS
(diplôme de technicien des métiers du spectacle).
La tradition veut que ce soient les participants inscrits au bal
moyennant une entrée de 10 € – par personne – qui participent à l’élection.
Le comité directeur du CCEA (Club Carnavalesque et Excursionniste Auxonnais)
a réuni ses membres à l’occasion de la présentation officielle des trois jeunes prétendantes
au titre de Reine du CCEA. Ainsi au cours d’une petite réception organisée au local de la rue de Moissey,
Gérard Liottet a accueilli et présenté chacune des deux jeunes filles aux membres du Comité directeur.
Il déplore qu’actuellement « elles ne soient que deux, mais je ne désespère pas.
On va laisser encore quelques jours et peut-être qu’une troisième jeune femme viendra les rejoindre ».

Cette première rencontre permet avant tout à chacun de mieux faire connaissance et de voir un peu comment
va se passer cette grande aventure des festivités carnavalesques.
Les deux jeunes femmes ont découvert également la structure du char sur lequel elles défileront lors du grand corso fleuri.

En effet, l’embellissement du char avec des fleurs en papier crépon sera fait par les Reines et leur famille,
la structure étant toujours ou presque la même.

Un gros travail en perspective puisque des milliers de fleurs multicolores seront à confectionner.
Une tradition qui fait partie des festivités carnavalesques auxonnaises avec le Bal de la Reine,
le bal costumé et le grand corso fleuri, et pour finir le bal des goniots.
Les reines auront encore plusieurs mois de préparation avant le grand jour.

Merci à Cecile pour les photos.

Clémence Laffuge et Léa Derivet, deux jeunes femmes pour une couronne

Devant l’assemblée, elles se présentent en expliquant ce qu’elles font dans la vie et ce qu’elles aiment,
avant de détailler les raisons qui les ont poussées à candidater pour être reine du carnaval.

« Je vais avoir 18 ans en janvier et j’habite Saint-Léger-Triey »
; commence Clémence Laffuge.
« Je suis actuellement mes études au lycée des Arcades à Dijon
où je suis en Bac ST2S. Plus tard, j’aimerais être infirmière ».
Elle explique faire du piano, de la danse et de l’escalade.
« Je souhaite faire les Reines depuis que je suis toute petite », affirme-t-elle.
« C’est un rêve de petite fille qui se réalise aujourd’hui. Je suis le carnaval avec mes parents depuis de nombreuses années.
Il y a quatre ans, j’ai intégré le groupe des Copains d’Abord de Labergement (qui réalise un char pour le défilé, ndlr) ».

Léa Derivet, elle, est âgée de 20 ans, et vit à Bellefond.
« Je suis actuellement en dernière année DTMS (Diplôme de technicien des métiers du spectacle) à Dole »,
se présente-t-elle. « J’aime la danse, le yoga et je pratique depuis cette année l’aviron.
Je me présente à l’élection des Reines car je suis habituée aux fêtes carnavalesques depuis toute petite ».
Pour elle, le carnaval est « une histoire de famille » :
« Mes arrières grands-parents, parents, oncles et cousins font tous partie du carnaval d’Auxonne.
Être des Reines serait une belle expérience pour moi et rendrait fier mon papi », détaille-t-elle.

Retourner au contenu