news - Carnaval Auxonne

Aller au contenu
Les manèges vous attendent !
Infos Corso

Tarifs bal samedi soir :
10 € pour les non déguisés
5 € pour les déguisés

Prix de l'entrée :
7€ gratuit jusqu'à 12 ans



Carte bleue acceptée à l'entrée "Pont de France"

Fête Foraine
Carnaval : derniers réglages

Vendredi, les membres du comité directeur du Club carnavalesque
et excursionniste auxonnais se sont réunis, salle
des Halles, afin de mettreau point les derniers préparatifs
pour le grand bal costumé, samedi 5 mars et le corso fleuri, dimanche 6 mars.
À cette occasion, des bénévoles se sont présentés pour apporter leur aide lors de ces
deux manifestations, vitrines de la ville auxonnaise.
En effet, le carnaval est reconnu au-delà des frontières cantonales,
puisque chaque année (quand le temps est de la partie), des milliers de spectateurs,
venus du Jura, de Haute-Saône, du Doubs, et de la Saône-et-Loire,
entre autres, viennent participer et
admirer un défilé de qualité.
« Pour que cette manifestation soit pleinement réussie,
explique Gérard Liottet, il est important de savoir que des
dizaines de personnes, toutes bénévoles, agissent dans
l’ombre aux entrées, à la vente de confettis, à la mise en
place des chars dans la rue avant le départ, mais il y a
aussi en amont, la communication et la publicité, la pose
des panneaux fluorescents, la mise en place de parkings, le fléchage des rues… ».
Et de préciser : « Le carnaval ne se fait pas tout seul ». Ainsi, tous les postes ont été passés en revue.

Les Voisins’zins sont prêts
pour le carnaval d’Auxonne !

Le groupe d’habitants a su faire preuve d’originalité autour du
thème “motorisé” et “mode de transport futuriste”.
Rendez-vous le 6 mars pour découvrir leur char.

Les Voisins’zins de Soirans s’activent chaque week-end,
depuis plusieurs mois, autour de leur char. Leur objectif : qu’il soit
prêt pour le grand corso fleuri du 6 mars qui se déroulera dans les rues d’Auxonne.
Cette année encore, la bande de copains composéed’une vingtaine de personnes
âgées de 6 à 60 ans a su faire preuve d’originalité autour du
thème “motorisé” et “mode de transport futuriste”.
Les Voisins’zins ont la chance d’avoir trouvé un hangar prêté par la municipalité
de Tréclun, « ce qui permet, contrairement aux années précédentes, de ne pas monter
leur char en kit mais de le construire directement »,
explique David Sieroslawski, responsable du groupe.
Il reste encore du travail à faire sur le char : des fleurs multicolores à coller sur
l’armature métallique, les essayages de costumes, etc.
Mais « le groupe sera fin prêt pour le défilé». Il sera impossible de les
manquer car leur bonne humeur et leur joie de vivre seront au rendez-vous.

Solstinoxe avec le Défilé d’idées

Coutumiers du grand corso, les fervents participants du Défilé d’idées,
ont remis le couvert pour réaliser leur dix-septième char.

Le Défilé d’idées, cette bande d’une cinquantaine de copains multigénérationnelle,
se prépare activement pour le grand corso fleuri du 6 mars.
Pour son dix-septième char, le groupe s’y est attelé depuis septembre, et envisage
de terminer de coller les quelque deux cent mille fleurs multicolores,
d’ici un ou deux weekends.

Du pain sur la planche à La Feuillée
Ainsi, depuis quelques mois, les carnavaliers se retrouvent chaque fin de
semaine pour, dans un premier temps, construire l’ossature
métallique, pendant que d’autres coupent les bandes de papier crépon
afin de réaliser des fleurs qui seront collées sur l’ensemble grillagé.
Dans le hangar de La Feuillée, à Auxonne, malgré
l’ouvrage important à réaliser, la convivialité et
la bonne humeur sont les maîtres mots de cette bande
de joyeux drilles qui n’hésitent pas à rester
quelques heures de plus pour que le char soit parfait.
« En effet, explique Benoît Coppa, président du Défilé
d’idées, les gens qui viennent pour carnaval, paient
pour voir de beaux chars…
Donc, il faut qu’ils en aient pour leur argent.
Depuis plusieurs années, le groupe s’efforce de construire des
chars aux proportions importantes pour qu’ ils soient vus de loin.
Et c’est pour nous, une belle récompense, que de voir les
spectateur s applaudir quand nous défilons devanteux. »
Même s’ils doivent y passer plus de temps que prévus, le plaisir du
public est le principal moteur pour chacun.
Cette année, le groupe a choisi de donner le nom de “Solstinoxe”
au char et laisse à chacun le soin de deviner de quoi il s’agit.
Un char aux couleurs vives s’affiche de jour en jour et qui
devraient ravir, selon Défilé d’idées petits et grands.
Et le public ne manquerapas de reconnaître deux
personnages de dessins animés.

Numéro 34
Cinquante personnes composent le groupe
dont le plus jeune n’a que 3 ans et le plus âgé 62 ans.
Le char a encore cette année des dimensions hors n o rme s :
l o n g u e u r 6,50 m, largeur 5 m et hauteur 5,80 m.
Avec de telles mesures. Le char portera le numéro 34.

Les membres du Club carnavalesque ont présenté à l’ensemble des différentes commissions,
les trois candidates au titre de Reine. ­Elles participeront au grand bal, le 6 février.

Dernièrement, les membres du bureau du Club Carnavalesque et Excursionniste Auxonnais
se sont réunis à leur local de la route de Moissey où ils ont accueilli les trois jeunes femmes qui participeront
au grand bal de la Reine qui aura lieu le samedi 6 février prochain à la salle événementielle.

Cette petite réunion a permis de présenter les trois jeunes femmes ainsi que leurs parents ou
amis aux membres des différentes commissions du CCEA afin de faire mieux connaissance.
En ­effet, Bérénice, Kimberley et Tiffany, les trois prétendantes au titre de Reine, ainsi que leur famille,
auront à charge la construction du char sur lequel elles défileront lors du grand corso fleuri.
Comme le veut la tradition, l’embellissement du char avec des fleurs en papier crépon sera entre les mains
de la Reine et ses dauphines, la structure étant toujours, ou presque, la même.

Un gros travail en perspective puisque des milliers de fleurs multicolores seront à confectionner,
mais ce sont également des moments inoubliables qui permettent de s’imprégner de cette ­ambiance
un peu folle des ­festivités carnavalesques ­auxonnaises avec le Bal de la Reine,
le bal costumé et le grand corso fleuri, et pour ­finir le bal des ­Goniots.

Des mois de préparation pour de grands moments de convivialité,
d’ivresse et de retrouvailles entre tous les membres de cette grande ­famille qu’est le carnaval d’Auxonne.
Retourner au contenu