News - Carnaval Auxonne

Aller au contenu
Annulation du carnaval 2021 à Auxonne :
« Impossible de prendre le risque »

C’est avec beaucoup de regret que
le bureau du Club carnavalesque et excursionniste Auxonnais (CCEA)
a annulé dès maintenant l’édition 2021 du carnaval,
prévue en mars prochain. Les organisateurs expliquent leur décision.


La décision a été annoncée jeudi, sur les réseaux sociaux  :
le prochain carnaval d’Auxonne, prévue en mars 2021, n’aura pas lieu.

Alors que les organisateurs prévoyaient d’attendre la fin novembre pour se prononcer ,
l’évolution du contexte sanitaire les a conduits à prendre plus tôt cette décision.
Celle-ci a été « difficile à prendre », pour Gérard Liottet et Mireille Martinien,
respectivement président et secrétaire du Club carnavalesque et excursionniste Auxonnais (CCEA),
et pour tout le bureau,
« mais elle est nécessaire en raison de l’évolution de la pandémie de Covid-19
et de l’augmentation des mesures sanitaires ».
Un engagement financier trop risqué

« Il nous est impossible de prendre le risque de nous engager pour un carnaval en 2021,
ajoute Gérard Liottet.
Ce serait catastrophique pour le club parce que pour réserver les différentes fanfares, les orchestres, nous devons verser des acomptes non récupérables en cas d’annulation ».
De même, « nous versons des acomptes aux constructeurs de chars,
c’est un engagement financier que nous ne pouvons pas
nous permettre si le carnaval devait être annulé ».
Le président précise par ailleurs que dans ce contexte compliqué,
le CCEA aura à sa charge, comme toute association,
« tous les frais fixes des assurances, impôts fonciers, remboursements de prêt,
l’eau, l’électricité, etc. »

La crainte d’une « perte de motivation »

Cette annulation impacte aussi tous les carnavaliers et bénévoles
sans qui l’évènement ne pourrait avoir lieu (lire par ailleurs).
« Ma plus grande crainte, c’est que cette coupure entraîne
une perte de motivation chez les nombreux bénévoles
qui participent habituellement à l’organisation », confie Gérard Liottet.

Mireille Martinien complète :
« Je pense que les groupes de carnaval sont très déçus par cette annulation,
car la tradition de construire les chars et de fabriquer
les costumes ensemble l’hiver est bien ancrée à Auxonne. […]
Cette année, ils ne pourront pas se retrouver comme d’habitude
pour travailler et passer de bons moments, avant même le défilé ».
Selon elle, les carnavaliers comprennent bien cette décision.
« Je pense même que la coupure va renforcer leur motivation.
Car après avoir été privés de carnaval pendant un an,
ils vont redoubler d’énergie pour préparer l’édition 2022 du centenaire, tout comme les organisateurs. »

Des carnavaliers déçus mais compréhensifs

L’annulation de l’édition 2021 touche évidemment
les associations de carnavaliers qui commencent
à préparer leur char de nombreux mois avant l’évènement.
« Nous sommes déçus », confirment les Psycho’Patates d’Auxonne,
présidés par Patrice Jacquelin.

Une grosse fête pour le centenaire en 2022

« Le carnaval n’est pas simplement une fête sur une seule journée,
elle dure tout au long des préparatifs.
On ne se voit pas préparer carnaval avec tous ces gestes barrières
et les distanciations parce que cet évènement,
c’est avant tout le fait d’être proches les uns des autres
et proches du public le jour du défilé. » Et Patrice Jacquelin d’ajouter :
« Au vu de la crise sanitaire, on ne sait pas comment cela va évoluer,
on est dans un flou total. On pense tous que c’est une sage décision,
et que le CCEA a eu raison de la prendre ».
« On fera tous une plus grosse fête l’année d’après pour les 100 ans ! »

➤  Chez les Arti’stics d’Auxonne, dirigés par Paula da Silva,
c’est aussi la déception qui prime,
« même si le CCEA a pris la bonne décision,
parce que l’on ne sait pas comment va évoluer l’épidémie ».
« Il aurait été dommage de tout commencer et qu’à la dernière minute,
on nous dise qu’on ne peut pas défiler. Cela aurait été pire, on aurait été encore plus déçus. »

➤  Du côté de Soirans, chez Les Voisins’zins,
association présidée par David Sieroslawski,
les avis sont sensiblement les mêmes.
« On se doutait de cette annonce car avec les mesures sanitaires en cours et le confinement,
cela nous paraissait bizarre que le carnaval puisse avoir lieu quand même.
On avait déjà prévu un thème pour cette année
mais nous n’avions pas encore commencé ni le char ni les achats pour la décoration. »
Il reconnaît toutefois : « Malgré tout,
cela nous fait vraiment quelque chose car depuis le temps
que l’on fait carnaval,
ce sera la première fois que celui-ci est complètement annulé.
Mais ce n’est pas grave, on fera mieux pour les 100 ans en 2022 ».

source


Les Voisins’Zins n’ont plus une minute à perdre

Cette année encore,
le groupe des Voisins’Zins de Soirans a pu faire son char
dans un hangar mis à sa disposition par la mairie de Tréclun.
Une vingtaine de personnes apprécient de se retrouver pour
préparer cette grande manifestation qu’est le carnaval d’Auxonne.
David Sieroslawski, responsable du groupe, avoue :
« Nous aimons tout particulièrement l’ambiance,
les rigolades et surtout les applaudissements du public lorsque nous défilons.
Pour cette nouvelle édition, nous courons après le temps.
Il nous manque quelques minutes par ci ou par là ».
Les Voisins’Zins ont hâte de retrouver les spectateurs
pour leur présenter leur char sur le thème des Temps modernes.


derniers préparatifs avant le carnaval de dimanche

Jeudi matin, quelques groupes de carnavaliers travaillaient
aux finitions sur leur char, dans le hangar du CCEA
(Club carnavalesque excursionniste auxonnais),
qui est mis à leur disposition.
Les milliers de fleurs colorées devraient en mettre plein la vue aux visiteurs,
lors du défilé, dimanche. Découverte de ces derniers préparatifs en images.

Source



La fête foraine se met en place.


Photos de construction des chars de cette année


Reportage France3 du 21 fevrier 2020




Dans les coulisses de la préparation des chars

A l’approche des festivités carnavalesques,
les différents groupes qui participeront au grand corso fleuri,
dimanche 1er mars, s’activent, chacun de leur côté,
pour terminer leurs chars. Nous sommes allés à leur rencontre…

Plongez sous la mer avec les AJT

Cette année,
les AJT auxonnais de Gaëtan Vollaire fêtent leur dixième
participation au grand carnaval d’Auxonne.
Après un détour par la préhistoire avec leur immense Tyrannosaure articulé,
les AJT emmèneront les spectateurs sous les mers,
et plus précisément “20 000 AJT sous les mers”.
Un univers bien particulier que celui de Jules Verne et ses mystérieuses créatures.
180 000 fleurs multicolores



« Attention à ne pas être pris par les tentacules de notre monstre marin qui a des dimensions plus qu’impressionnantes : 9,50 mètres de long pour une largeur de 4,10 mètres. Et notre créature sous marine pourra être vue de loin, puisqu’elle culmine à 5,60 mètres », explique Gaëtan Vollaire.
Une bande de joyeux copains qui seront 35 à évoluer autour de leur char. Les deux plus petits d’entre eux n’ont que 2 ans. La relève du groupe est ainsi assurée. Les AJT ont commencé la construction de leur char mi-octobre. Une structure imposante, qui représente 150 m² de grillage et 960 mètres de fer à béton soudé pour donner forme au char, et quelque 180 000 fleurs multicolores que les AJT n’ont pas tout à fait terminé de coller. Mais, « soyez rassurés, nous serons prêts pour le grand jour sous le numéro 27 ».

Source


Le Déca’Paon déploie ses ailes

Le groupe le Défilé d’idées a commencé son char dès le mois de septembre
et n’a plus que quelques jours pour terminer le collage des fleurs multicolores
ainsi que l’assemblage du char qui a pour nom “Déca’Paon”.
Cette année, le nouveau président, Nicolas Grappe et l’ensemble du groupe
proposent aux spectateurs « une parade de deux oiseaux majestueux au plumage remarquable ».
Les joyeux “Déca’Paons” ne manqueront pas d’inviter le public à faire la fête avec eux.
Pour leur 21e char, les carnavaliers de la Feuillée promettent aux spectateurs
qu’ils ne refuseront pas un selfie ou une photo souvenir.
« Nous serons 45 adultes et une quinzaine d’enfants et ados autour de notre char qui portera le numéro 26 »,
précise Nicolas Grappe.


Source

Les Psychos Patates promettent une envolée tropicale !

De leur côté, les Psychos Patates, emmenés par Patrice Jacquelin,
ont choisi un thème plein de chaleur, de couleurs et de bonne humeur.
Ils proposent cette année leur deuxième char, qui a pour thème “les Touc’en plumes”
pour faire rêver le public et l’emmener vers d’autres horizons aux températures tropicales.
Cette bande de copains, au nombre de 47, dont une vingtaine de jeunes âgés de 17 à 22 ans,
promet de mettre une chaude ambiance autour de son char.
« Vous verrez arriver notre grand toucan aux couleurs vives de loin »,
annonce Patrice Jacquelin. « Cette année encore,
nous avons choisi de faire un char imposant avec un toucan aux ailes
de 6 mètres d’envergure et d’une hauteur totale de 5,80 mètres. »



Source

Parcours 2020
Quelques infos sur le carnaval !
Retourner au contenu