News 2017 - carnaval auxonne

Aller au contenu

Menu principal :

News 2017

News

Le Club carnavalesque très bien
soutenu par les professionnels.

Une petite réception,visant à remercier lesgénéreux donateurs
du Club carnavalesque et excursionniste auxonnais(CCEA),
a été organisée en présence des Reines de l’année.

Tout le monde était présent lors de la réception organisée pour remercier les généreux
donateurs du carnaval, enfin de semaine dernière ,les Reines et leur famille,
les membres du CCEA et son président Gérard Liottet,
les commerçants et artisans, ainsi que Raoul Langlois , l e maire d’Auxonne.
Si le mérite de la qualité du spectacle revient auxcarnavaliers,
« c’est grâce aux encarts des commerçants dans nos programmes
que nous maintenons le cap et pouvons continuer
à organiser le carnaval », a souligné le président.
Cette générosité ne s’arrête pas là puisque ce sont également ces mêmes
donateurs qui offrent des cadeaux, particulièrement nombreux cette année,
aux Reines du corso.

Cherche hangars

Par ailleurs, Gérard Liottet a tenu à soulever un problème
prenant de l’ampleur : le manque de hangars.
« Nous avons de gros problèmes de locaux. Cinq groupes sont à la recherche
d’un hangar pour la construction de leur char et n’ont rien actuellement».
Un appel lancé à ceux qui possèdent ou
connaîtraient le propriétaire d’un hangar inutilisé.

CONTACT Pour devenir Reine
de carnaval 2018, appeler
le 06.79.94.21.45.

Appel à candidatures
pour l’an prochain

Carnaval, c’est fini pour cette
année. Gérard Liottet, président
du Club carnavalesque et excursionniste
auxonnais (CCEA),
revient sur l’édition 2017
et évoquer la prochaine.

« Notre grande fête de carnaval, préparée de longue date
et attendue de tous, a une nouvelle fois été ternie par une météo
exécrable », explique Gérard Liottet,président du CCEA.
« Malgré les nombreuses heures de travail effectuées
par les constructeurs de chars et les bénévoles qui assurent
l’organisation, le corso n’a pas pu être admiré par un grand nombre de
spectateurs. »
Il en profite quand même pour remercier ceux qui ont
fait le déplacement et payé pour participer,
malgré la pluie, ainsi que les carnavaliers et les bénévoles.
Des remerciements spéciaux également à certains particuliers,
qui, en guise de soutien, ont payé une entrée sans
entrer dans le circuit ou encore ont payé des confettis
sans prendre le paquet.
Tout ceci constitue, selon le président,
de véritables encouragements à poursuivre.
« Nous ferons tout ce qui sera en notre pouvoir
pour organiser l’édition 2018, en espérantque le soleil
soit de la partie cette fois », a-t-il précisé.
Pour l’heure, Gérard Liottet lance un appel :
les jeunes filles qui souhaiteraient participer aux prochaines
festivités comme Reines de carnaval, peuvent se faire connaître dès
maintenant.

CONTACT Tél. 06.79.94.21.45.

Palmares 2017

Classement char
Beauté

excellence : Zozios Show
Hors concours : Les pantins d'abord
Mer en feu chez les mais d'Amaous
Le phenix
1°Les prestid'Agitateurs
La payotte du printemps
2° Mister Cocktail
Viva el peru
Le mont dabule
3° Full'pattes

Originalité
1° Alerte au Malibu
2° Les A'J'T Martaupe
Jura'Wood
3° Les potes au feu
L'ecosse
The king frog
4° Sonic
Les mythos
Les decap's font du ski
Vice-versa
Les grands loups à Paris

Palmares 2017

classement costumes
Beauté

Hors Concours : Le mont Dabule
1° Les pantins d'Abord
Les prestid'agitateurs
Le Phenix
2° Zozio show
Viva el Peru
3° Mer en feu chez les amis dAmaous
Full'Pattes
4° Mister Cocktail
La payotte du Printemps

Originalité
1° Alerte au Malibu
Les potes au feu
2° Les A'J'T Martaupe
Les grands loups à Paris
3° The king Frog
Jura'Wood
Arc-en-ciel
4° Les decap's font du ski
Mojitos paradiz
Vice Versa
5° Sonic
L'ecosse
Les Mythos

« Les Copains d’abord », des habitués

Les Copains d’abord sont des habitués du carnaval d’Auxonne,
puisqu’il s’agira de leur vingt-septième participation.
Les soixante membres du groupe prendront place
sur un imposant char de 5,80 mètres de hauteur,
sur le thème “Les Pantins d’abord”.

Sixième carnaval pour La Fiesta

Le nom du groupe La Fiesta
en dit long sur l’esprit des vingt-cinq
membres de la troupe.
Pour leur sixième carnaval,
ils se sont préparés depuis le mois de
novembre.
Sur le thème du dessin animé Pinocchio,
leur char a pris la forme
d’une grosse baleine.

Le char printanier des Arti’stic est prêt à relever
le défi pour sa troisième participation.

Les trente-deux membres de l’association
Les Arti’stic ont préparé, cette année,
un énorme char de 5,40 mètres de hauteur
aux couleurs du printemps,
nommé
“La Payotte du Printemps”.
C’est la troisième participation de l’association au carnaval d’Auxonne.



Article sur le carnaval sur le site internet de Francebleu Bourgogne
par Victoria Koussa

Le fameux carnaval bourguignon, c'est déjà dimanche. En tout, vingt-sept chars et neuf-cents costumés vont défiler dans les rues d'Auxonne, en Côte-d'Or, après six mois de préparation. Le stress monte.

"On est fébrile". Mireille Martinien, la secrétaire du CCEA qui organise le carnaval (Club Carnavalesque et Excursionniste Auxonnais), compte tous les sachets de confettis, en tout une tonne et demi, et peaufine les derniers détails de l'organisation. Dimanche, tout doit être parfait : l'ordre de défilé des chars, la sécurité, les caisses, le personnel. Le défilé, qui date de 1922, est un moment de liesse à Auxonne, mais surtout le résultat de six mois de travail.

Six mois de travail pour une journée de bonheur

"Les hommes s'occupaient de la soudure et les femmes des costumes", explique Marie-Laure, la femme de David Sieroslawski, un habitant de Soirans qui gère le site Internet de l'association organisatrice du carnaval. "Même si papa est meilleur en couture", rit Lucie, 7 ans, la fille du couple, à côté de son frère Anthony, 15 ans. Depuis septembre, la petite famille a passé tous ses week-ends à confectionner son char "Full'Pattes" : un tronc d'arbre pour chenilles en papier crépon.

"Une chenille sortira même d'une fenêtre pour faire le ban bourguignon", s'enthousiasme David. Un travail de titan entrepris par une bande de copain, en tout dix-sept voisins, devenus des amis. "C'était surtout des moments pour se retrouver, rigoler, manger, et... boire aussi", sourit le père de famille passionné par le carnaval.

Près d'un millier de costumés dans les rues

Ce groupe des "Voisin'Zins" n'est pas le seul à s'être creusé la tête et abîmé les mains pour fabriquer un énorme char truffé de fantaisies. Ils sont neuf-cents, en tout, à participer au défilé de dimanche, soit environ trente à quarante personnes par groupe.

Le budget moyen accordé par l'association CCEA pour un char est de 1 800€. "Cette somme ne suffit pas, généralement", déplore Mireille Martinien, la secrétaire. Une partie de cette somme vient de la mairie d'Auxonne, une autre est financée par les entrées, par la vente des confettis et par la publicité des annonceurs.

En plus de la sécurité et de la gestion des équipes, l'association a réussi à attirer six fanfares pour offrir aux badauds un carnaval en musique. Quand il fait beau, il peut y avoir jusqu'à 10 000 spectateurs. Mais l'ennemi numéro 1 des carnavaliers, c'est la météo. L'an dernier, seulement 3 000 personnes ont assisté au défilé à cause de la pluie. Un coup dur pour les équipes.

PHOTOS : les chars en avant-première

Même si l'on peut suivre l'avancée des préparatifs sur certains groupes Facebook, France Bleu Bourgogne s'est rendu dans des hangars, des lieux tenus secrets, pour admirer les chars déjà prêts. En moyenne, on compte 400 fleurs de papiers par mètre carré, soit 10 000 fleurs par char. D'où ce rendu aussi coloré.

 

Manèges

La fête foraine se prépare doucement !

Les Fouletots (une bande de 29 copains et copines de la région autour de Lavans-lès-Dole) vont encore participer au carnaval d’Auxonne avec leur 8e char.
Après 4 mois de préparatifs : confection des costumes,
armature de la structure du char et fleurs en papier crépon (environ 50 000 fleurs),
c’est la dernière ligne droite pour le groupe
des Fouletots qui prépare donc sa 8e participation
au carnaval d’Auxonne qui aura lieu le dimanche 5 mars.
Le premier char des Fouletots était sur la Forêt de Chaux,
le 2e un dessin animé, le 3e le bateau des Pirates des Caraïbes,
le 4e une soucoupe volante, le 5e le Kangourou de Jack,
le 6e La Deudeuche, et le 7e Les Panneaux de signalisation.
Le 8e est encore un secret qui sera dévoilé dimanche 5 mars à Auxonne.

Merci Le bien Public pour les photos

Programme Corso 2017

Tous les jours vous découvrirez ici deux numéros du programme du corso
(sur fond jaune les fanfares)

1     Le petit train du CCEA
2     Les Britchounets ( Fleurier - Suisse)

3     Tiger  on fire
4     Mojitos Paradiz
5     Sonic
6      Les Mythos
7     Les Decap's font du ski !
8     Reine et Dauphines 2016
9     
Batterie -Fanfare de Saint Jean de Losne
10    Full'Pattes
11     Mer en feu chez les amis d'Amaous
12     Les grands Loups à Paris
13     Les Potes au feu !
14     Les Prestid'agitateurs
15     
Bat'Macadam (Courlans)
16     Viva el Peru
17     Voiture confetti
18     Le Phenix
19     Vice-versa
20     The King Frog    
21     Les A'J'T Martaupe
22     Les Pantins d'Abord
23     
Batterie fanfare d'Etrepigney-Ranchot
24     Reine et princesses d'Heidesheim
25     Mister Cocktail
26     La payotte du printemps
27     Le "Mont dabule"
28     Arc en ciel
29     
Herisson's Klick (Montboillon)
30     Jura'Wood
31     L'Ecosse
32     Zozios show
33     Alerte au Malibu
34     
Les Biou'z'musik (Arbois)
35     Reine et dauphines 2017

“Zozios Show” pour le Défilé d’idées


“Le Zozios Show” fera voyager, lors du grand corso, le 5 mars,
à Auxonne, les spectateurs au beau milieu de la forêt amazonienne
où le public pourra découvrir de drôles d’oiseaux bariolés dans leur milieu naturel.
« Un petit clin d’œil au Brésil, qui a le plus beau carnaval du monde, » a expliqué Benoît Coppa, président du Défilé d’idées.

Comme chaque année, le groupe de copains a commencé
le travail de construction du char,
dès le mois de septembre.
En effet, toute l’armature en grillage est à construire,
en lui donnant la forme souhaitée avant que, plus tard,
le tout ne soit recouvert de quelque 200 000 fleurs
aux couleurs chatoyantes.
Un char aux imposantes dimensions puisque celui-ci mesure 6 mètres de longueur pour 3,50 mètres de largeur et 5,70 mètres de hauteur.

Pour le concevoir, il a fallu un long travail de collage de fleurs
pour recouvrir toute cette armature.
Peu importent les efforts pour le groupe Défilé d’idées
qui se retrouve avec plaisir, tous les week-ends ou presque,
pour réaliser ce char, mais aussi pour passer de bons moments entre copains.
Et il en sera ainsi, selon Benoît Coppa, « jusqu’au grand corso fleuri ».

En marge de la construction du char et du collage des fleurs en papier crépon,
il y a également la confection des costumes. Un autre aspect du défilé qui prend également du temps,
surtout cette année, puisque chacun doit coudre son costume avec ses propres moyens : il n’y a pas de couturière.

Les drôles de Zozios du Défilé d’idées donnent donc rendez-vous au public, dimanche 5 mars, dès 14 heures, dans les rues de la ville d’Auxonne.

le char des Voisins’zins,
ce sont les copains d’abord


Un groupe d’habitants de Soirans va défiler au carnaval d’Auxonne, le 5 mars.
Leur char et leurs costumes sont en cours de fabrication.

Cette année, les Voisins’zins de Soirans seront une vingtaine de copains, de 6 à 60 ans, à participer au grand corso fleuri du Club carnavalesque et excursionniste auxonnais, qui aura lieu dimanche 5 mars, dans les rues de la ville auxonnaise.

Pour confectionner le char sur lequel ils vont défiler, les Voisins’zins ont la chance de bénéficier, comme l’an dernier, d’un hangar mis à disposition par la municipalité d’une commune voisine : Tréclun. David Sieroslawski tient d’ailleurs à remercier « la municipalité de Tréclun pour ce prêt. En effet, ajoute-t-il, sans ce hangar, nous serions obligés de faire notre char en plusieurs morceaux et de le monter juste pour le défilé, car nous n’avons pas la place pour le stocker. C’est vraiment une belle opportunité, car nous pouvons tout laisser sur place : le char ainsi que notre matériel ».

Les choses se précisent
Ce char, qui évoque la nature avec des fleurs, des arbres et des petites bêtes rampantes comme la chenille, est déjà bien avancé. Les costumes également. Les petites mains sont à pied d’œuvre et les essayages vont bon train. Alors pour rencontrer ce groupe de copains-voisins un peu zinzin, le rendez-vous est donné dimanche 5 mars, dès 14 heures, dans les rues de la ville d’Auxonne.



Leslie, élue Reine 2017

Samedi soir, la salle événementielle a revêtu
ses plus beaux atours
pour le traditionnel bal de la Reine organisé par le Club carnavalesque et excursionniste auxonnais


Gérard Liottet, président du Club carnavalesque et excursionniste auxonnais (CCEA)
a accueilli les convives puis a appelé sur scène, pour une dernière fois, les Reines
2016, Kimberley, Bérénice et Tiffany, avant de présenter,
Alexia et Leslie, aux spectateurs enthousiastes.
« Cette année, nous organisons la 95e édition du Carnaval »,
a rappelé Gérard Liottet.
Il a présenté Alexia et Leslie
Après les délibérations, le président a rappelé les jeunes femmes et a proclamé
Leslie “Reine 2017”,
même si « toutes les deux ont mérité le titre ».
Après avoir revêtu écharpe et couronne, les Reines ont entamé une valse aux bras de membres du
CCEA. Puis, comme la tradition l’exige,
Leslie a accordé une danse au maire de la commune, Raoul Langlois.

Tiffany, l’une des Reines 2016, se souvient de cette année très singulière
: « C’est une belle expérience,à vivre au moins une fois dans sa vie.
Durant toute cette année, j’ai fait de belles rencontres.
Comme lorsque j’ai participé aux fêtes des récoltes, en Allemagne. mais le
plus important, c’est que j’ai représenté le CCEA et Auxonne, lors de
différentes manifestations auxquelles nous étions conviées avec Kimberley et Bérénice.
Vraiment, ça aété une très belle aventure ».
Marie, une jeune Auxonnaise qui avait été invitée l’année dernière pour soutenir Tiffany,
est revenue, pour profiter à nouveau de cettesoirée fort sympathique.
« C’est vraiment super. Avec ma mère, on passe une soirée entre filles, avec
plein d’amis », précise-t-elle.
« On fait la fête, on danse et on rigole… C’est vraiment sympa ! ».
Alors quand on lui demande si elle est intéressée pour participer à cet
événement, en tant que Reine cette fois, elle ne ferme pas la porte :
« Je suis encore un peu jeune pour l’instant. Mais on verra dans quelques années… »

Quelques photos de construction de chars

Alexia Comte, 18 ans, débutera en janvier une prépa au concours d’infirmière. Actuellement, elle vit chez ses parents Séverine et Denis à Auxonne. Elle pratique l’équitation.

Le carnaval et ses festivités ne sont pas une aventure inconnue pour elle puisque sa maman ainsi que sa tante ont déjà tenté l’aventure des reines, il y a quelques années. Elles ont aimé toutes ces festivités : du bal de la reine aux Goniots en passant par le grand corso fleuri. De magnifiques souvenirs qu’elles partagent, aujourd’hui, avec Alexia, très heureuse de vivre, elle aussi, cette belle expérience.

 

Leslie Gateau, 17 ans, est actuellement en première année de médecine à l’université de Bourgogne à Dijon, où elle vit la semaine. Le week-end, elle revient chez ses parents, Sylvie et Stéphane, à Poncey-lès-Athée. Leslie pratique la danse depuis dix ans au sein des Flam’Dance. Elle aime sortir avec ses amis et faire la fête, mais elle apprécie aussi les balades en famille. Il y a quinze ans, Leslie enfilait son premier costume avec le groupe des Fêtards de Labergement-lès-Auxonne. Elle explique que ce sera, pour elle, un honneur de représenter le CCEA avec lequel elle a grandi.

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu